Conférence Paris J’écris : Mettre en place une routine d’écriture

Nous avons assisté le mardi 8 janvier à la conférence Paris j’écris de Thibault Malfoy : « Mettre en place une routine d’écriture ».

Écrire avec passion, c’est essentiel ! Et il faut essayer d’y consacrer progressivement du temps et être régulier pour transformer son doux rêve d’écrivain en réalité.

Retrouvez la vidéo sur Youtube et lisez notre compte-rendu !

Tenez un calendrier de vos séances d’écriture

Conseil pratique et qui fonctionne. Tenez un calendrier et cochez les jours où on écrit. Utilisez un système de notes et de couleurs qui montrent la longueur de vos séances d’écriture. Notez la quantité de pages ou de lignes produites.

Pour écrire régulièrement, faites-vous lire régulièrement

Pour tenir ce rythme d’écriture, faites-vous lire, même par n’importe qui ! Vous pouvez essayer de créer un blog ou une newsletter, par exemple. Cela vous permettrait de vous stimuler au moins une fois par jour et d’obtenir  des premiers échanges. Dites-vous que quelqu’un attend de vous lire. Si vous avez déjà pensé à vous faire publier, cherchez-vous des « bêta-lecteurs » et prenez l’habitude de leur faire lire vos textes en amont pour déjà vous faire connaître.

N’écrivez pas un livre, contentez-vos d’écrire

Ne faites pas compliqué ! Contentez-vous d’écrire et de prendre des notes sur ce que vous voyez dans votre quotidien. Faites mûrir votre personnalité d’auteur. Voyez en vous ce qui a la plus de résonance : quelles sont vos conflits, vos faiblesses, vos points forts, vos sentiments ou vos objectifs ? Comment se manifestent-ils ?

Les petites choses font nourrir vos productions littéraires. Notez les petites choses. Notez les images littéraires. Ce sera toujours pertinent. Au fur et à mesure que vous écrirez, certains éléments se dégageront et vous aurez plus de facilité à exprimer vos ressentis.

Ne vous jugez pas mais comptez les clichés

Ne vous jugez pas ! C’est normal de patauger parce que nous sommes en pleine métamorphose. Il faut mettre de côté vos mauvaises habitudes et laisser aux bonnes le temps d’arriver. La période de l’attente est pénible, mais il faut la surmonter. Quand vous atteindrez cet état nouveau, vous serez plus en maîtrise de votre style, de votre voie, de votre littérature, de votre ton, de votre regard.

Repoussez ou revoyez l’ordre de vos priorités

Lorsqu’on arrête d’écrire, on a l’impression d’abandonner notre envie d’être écrivain. A l’inverse c’est bon signe si vous êtes obsédé par votre histoire et vos projets en cours.

Se méfier de la routine

À un moment, la routine devient trop confortable. Il faut se remettre en cause : styles, changements, thématiques, temps… Revoir nos acquis, nos certitudes pour mettre la barre plus haute et aller plus loin. Il n’y a pas de limites dans l’écriture !

Peu importe la méthode tant que ça marche

Revenez autant que nécessaire à vous-même, faites souvent de l’auto-analyse, testez plusieurs méthodes de manière arbitraire. Ce n’est pas grave si on se plante, si on écrit mal, si ce n’est pas bon. Rien n’est grave. Apprenez à jouer, à bidouiller, à improviser. Méfiez-vous des choses qui viennent sans réfléchir. Apprenez à vous remettrez en cause. Ce qui est important restera en mémoire. Le style est très superficiel.

Nous arrivons à la fin de l’article ! Pour finir, voici des photos de la conférence avec certains de nos Infiniters et notre live-tweet :

 

Ash Barhili

A propos Ash Barhili

Ashley, étudiante en administrative management et stagiaire au studio Infinite. Passionnée par l’écriture, le graphic design, le jeu de rôle ainsi que la photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *