Interview : Camille Versi

Camille Versi, une de nos plus anciennes participantes aux ateliers infinite, a été publiée chez Hachette Romans avec son livre Royales repéré sur la plateforme d’écriture Wattpad !

On revient sur son parcours d’écrivaine dans cette interview Infiniters diffusée en direct sur notre chaîne Youtube le 3 mai 2018 :


Caroline Viphakone : Bonjour à tous ! Après plusieurs techniques nous avons réussi à nous connecter… Bienvenue parmi nous sur la chaîne Youtube de la communauté des Infiniters. Notre studio infinite veut encourager les gens à écrire grâce au jeu de rôle par son approche ludique et collective. Aujourd’hui, on a comme invité : Camille Versi, qui est venue à tous nos ateliers l’année dernière (en 2017) et qui revient de temps en temps nous voir, surtout pour les write-in et les ateliers jeux, jeux de société ou jeux de rôle. Camille vient avec une très bonne nouvelle : elle a sorti son premier roman, Royales aux éditions Hachette ! On pense numérique ici, c’est pour ça qu’on n’a pas la version papier…

Camille Versi : Exactement ! Et pas du tout parce qu’on a complètement oublié de l’amener…

Caroline : Est-ce que tu peux nous parler de quand tu as commencé à écrire ?

Camille : J’ai commencé à écrire il y a TRÈS longtemps… En primaire, des petites histoires qui avaient pas forcément un intérêt énorme. J’avais six ans, j’avais pleins d’idées, j’essayais pleins de trucs : je me rappelle notamment d’une histoire de Toutankamon qui avait une Ferrari. Mais aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit, vite fait sur un carnet…

Caroline : Et tu voulais déjà devenir écrivain ?

Camille : J’ai voulu être actrice, j’ai voulu être bibliothécaire… J’ai toujours adoré lire et aimé écrire. Assez vite, l’envie de devenir écrivain m’est venue.

Caroline : Quand est-ce que tu t’y es mise plus sérieusement ?

Camille : Au collège, j’ai commencé à écrire des nouvelles qui avaient un début, une fin, et du sens. Je les ai travaillées et retravaillées. J’ai eu du mal à un certain moment à passer au roman parce que ce format demande beaucoup plus de temps à écrire, beaucoup plus d’investissement. Et je n’avais pas forcément la maturité nécessaire. Finalement j’ai terminé un premier roman en prépa. Ensuite, j’ai découvert Wattpad, une plateforme d’écriture sociale, où on peut poster des chapitres et les lecteurs peuvent voter. À partir de là, ma motivation a augmenté fortement. Comme j’étais lue, ça me donnait envie d’écrire et ça s’est enchaîné. Je suis déjà en train d’écrire mon sixième roman.

Caroline : On a le bonjour de Caroline Blineau, auteure qui était à ta place la dernière fois, sur le chat ! Sinon, tu disais qu’écrire un roman te prenait du temps… peux-tu me dire combien ?

Camille : Ça dépend, les romans sont plus ou moins longs, j’ai plus ou moins de temps selon les périodes dans ma vie.

Caroline : Et pour Royales, par exemple ?

Camille : J’ai terminé le premier jet de Royales en trois mois. Sur le roman que je suis en train de finaliser, j’y suis depuis cet été, donc ça fait dix mois.

Caroline : Et comment t’as fait pour écrire en trois mois ?

Camille : Je me motivais à écrire 1 chapitre par jour sur Wattpad. J’ai pas réussi à m’y tenir tous les jours. Un chapitre contient environ 1000 mots, ce qui correspond plus ou moins à une session d’1 heure d’écriture. Ca peut être plus si j’ai du mal à l’écrire ou si je suis emballée. Sur la première version, il y avait 63 chapitres.

Caroline : Peux-tu nous parler un peu de Wattpad, pour ceux qui ne connaissent pas ? Déjà, c’est une plateforme d’écriture canadienne.  C’est une plateforme de lecture aussi…

Camille : Oui, on considère que pour 1 auteur il y a à peu près 10 lecteurs. Tu as des recommandations de lecture sur la page d’accueil, les histoires sont classées par genre : de la romance, de l’action, de l’aventure, de la science-fiction, du loup-garou, du vampire, de la poésie, du policier… Pour découvrir une histoire, la couverture joue beaucoup, puis il y a les résumés.

Caroline : Et t’as fait ta couverture toi-même ?

Camille : Oui, d’ailleurs il faudrait que je les change.

Caroline : Et t’as commencé par mettre ta première version en ligne sur Wattpad ?

Camille : Oui, et elle n’existait pas avant ! Je l’ai vraiment écrite POUR Wattpad et SUR Wattpad. J’ai écrit directement dans l’application Wattpad. Et ensuite copié-collé dans Word.

Caroline : Et pourquoi Wattpad ?

Camille : À l’époque, j’ai vu une pub pour After, un roman d’Anna Todd qui s’est fait découvrir sur Wattpad. J’ai voulu aller voir ce que c’était et essayer.

Caroline : À la base, c’était une fanfiction One Direction, inspirée du chanteur Harry Styles…

Camille : Comme c’est une fan fiction basée sur des personnes réelles, elle les a juste transposé dans un campus en changeant leurs noms, du coup, on ne voit plus que c’est une fanfiction.

Caroline : Tu as déjà écrit des fanfictions ?

Camille : J’ai essayé d’écrire autour d’Harry Potter. J’ai hésité un moment à écrire sur une fanfiction qui se serait passé 20 ans après la saga. Ça aurait été plus ou moins une adaptation de Bel-Ami chez les sorciers. Avec un fils de Mangemorts ou de sympathisants de Voldemort qui aurait fait son chemin en devenant le meilleur ami de la fille Weasley, en séduisant la fille Potter, etc.

Caroline : Et que penses-tu de la fanfiction ?

Camille : J’ai beaucoup de respect pour la fan fiction. Je trouve qu’il y a beaucoup de créativité chez les auteurs de fanfictions. Personnellement, je préfère créer mes propres univers, c’est là que je me sens le plus à l’aise. Même s’il m’arrive de jouer avec mes idées d’autres auteurs, un peu comme si je jouais à la poupée…

Caroline : … ou au jeu de rôle !

Camille : Absolument !

Caroline : Tu vois la transition qui arrive ?

Camille : Je vois ! En tout cas, pour moi, la fanfiction, c’est plus un amusement que quelque chose sur lequel je vais investir des mois… Justement, je suis impressionnée par les auteurs de fanfictions qui sont prêts à investir autant de temps à produire leurs œuvres, certains qui sont à un niveau équivalent voire meilleure que les œuvres originales.

Caroline : D’ailleurs, quelle serait ta définition de la fanfiction ?

Camille : Pour moi, une fanfiction c’est une histoire qui reprend les éléments d’une oeuvre existante pour en écrire une nouvelle, sachant que l’auteur de la deuxième auteur n’est pas celui de la première… Difficile de définir ça en cinq minutes, voire même en trente secondes, tellement il y a d’éléments à prendre en compte et c’est plus compliqué que ça !

Caroline : Et il y a Caroline Blineau qui parle de Scribay sur le chat, tu connais ?

Camille : Oui je connais, c’est une autre plateforme d’écriture que je n’utilise pas.

Caroline : Ok, et pour revenir sur Wattpad : cette première communauté de lecteurs que tu as constituée sur cette plateforme est-elle la même que celle pour ton roman publié ?

Camille : J’ai une partie de ma communauté Wattpad qui me suit encore aujourd’hui et qui continue de lire mon nouveau roman Réseau Royal que j’écris en direct sur Wattpad.

Caroline : Et qu’en pensent tes éditeurs ? Il me semble qu’Hachette est partenaire de Wattpad.

Camille : Oui, c’est d’ailleurs sur Wattpad qu’Hachette m’a repéré. Ils savent que je continue d’écrire sur la plateforme et ça leur pose pas de problèmes.

Caroline : Et la première version de ton roman Royales est-elle toujours disponible sur Wattpad ?

Camille : Ah ! Le texte de Royales lui-même n’est plus en ligne pour plusieurs raisons. La première c’est que la première version de Royales sur Wattpad a été retravaillée et celle du roman publié n’a donc plus grand chose à voir. Même si bien sûr elles se ressemblent quand même pas mal ! Mais pour vous donner un ordre d’idée : à la première écriture j’avais 500 000 signes, puis à la réécriture j’en ai coupé 200 000 et j’en ai réécrit 300 000 autres, donc ça a pas mal évolué. La deuxième raison, c’est aujourd’hui une oeuvre qui se vend, sur laquelle plusieurs personnes ont travaillé, donc il n’y a plus de version gratuite. Mais toutes mes autres œuvres sont disponibles gratuitement.

Caroline : Oui, c’était une manière pour toi de te faire connaître et d’avoir des premiers retours auprès de bêta-lecteurs, j’imagine ? Comment as-tu retravaillé sur ton texte : avec la communauté Wattpad ou après avec ton éditeur ?

Camille : C’est surtout mon éditrice qui m’a donné des conseils. J’en ai aussi eu de lecteurs Wattpad, mais ils m’ont surtout apporté de la motivation à écrire et à continuer jour après jour. La réécriture profonde du texte, c’était surtout avec mon éditrice.

Caroline : « […] j’aurais jamais cru que ton éditeur aurait accepté, mais si c’est un partenariat, ça doit passer » nous dit Caroline Blineau sur le chat en direct. Peut-être qu’Hachette se dit que tu constitues ton premier réseau de lecteurs sur Wattpad, que ça permet de tester et comme ça a marché… Et que de toute façon, lorsqu’une version imprimée sera disponible, tes textes sur Wattpad seront enlevés, non ?

Camille : Oui, il faut vraiment se dire qu’il n’y a pas une commune mesure entre les gens sur Wattpad, même s’ils constituent une grosse communauté, et ceux qui viennent acheter en librairie, c’est bien plus large. Par exemple, ma famille savait très bien que j’écris depuis des années sur Wattpad et a lu mon roman seulement en version papier.

Caroline : Pour en revenir au moment de la réécriture : tu as mis trois mois depuis ton premier jet mais après, tu as passé combien de temps sur la réécriture ? Je me rappelle que tu nous avais annoncé en atelier infinite l’année dernière en mars ou mai 2017, parce que tu ne pouvais pas nous le dire avant que tu te faisais éditer…

Camille : Pour retracer la chronologie : les trois mois de la première phase d’écriture, c’était entre novembre 2015 et janvier 2016, et pendant plusieurs mois il ne s’est rien passé, j’ai laissé de côté et j’ai continué d’écrire ; j’ai reçu un message d’Hachette en janvier 2017 et c’était une discussion très intéressante sur ce qui était problématique dans mon texte.


Vous pouvez retrouver l’auteure Camille Versi lors de nos sessions d’écriture #MercrediOnécrit et en tant qu’intervenante lors de nos ateliers d’écriture (elle a déjà donné une masterclass Ecrire sur les réseaux sociaux l’an dernier et vous pourrez la retrouver jeudi 31 janvier 2019 pour écrire une histoire addictive sur Wattpad !).

Caroline Viphakone-Lamache

A propos Caroline Viphakone-Lamache

Ancienne étudiante en édition, Caroline Viphakone-Lamache lance sa start-up infinite RPG en parallèle de son agence de communication digitale en 2014. Passionnée d’écriture numérique et de transmédia marketing, elle a hâte d’échanger avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *